A Gijón dans le Golf de Gascogne - Les Asturies

Le jeudi 20 décembre à 17h00, la Mère de Dieu est arrivée à Gijon, région des Asturies située sur le Golfe de Gascogne - Océan Atlantique. Ainsi Notre-Dame dans son pèlerinage pour la défense de la vie atteignait son deuxième océan bien que le tracé de la première étape n’était pas encore terminé.

Elle s’arrêta devant la Basilique Sacré-Cœur appelée ici « Iglesiona » (la Grande Eglise). Le Père Alvaro – recteur de la basilique avait tout mis en œuvre pour satisfaire l’Immaculée, en particulier dans les Asturies, où commença la reconquête, soit la lutte des chrétiens pour expulser les Maures de la Péninsule Ibérique, qui a duré du VIIIème au XVème siècle. Beaucoup de fidèles sont venus accueillir Notre-Dame. L’Icône, avec grande ferveur, a été amenée à la Basilique par les représentants des chômeurs forcés de mendier devant l’église, ayant perdu tous moyens de subsistance. Pour eux, ce moment était très émouvant. Après les souhaits de bienvenue, s’ensuivit l’exposition au Saint Sacrement. Le Rosaire à la défense de la vie et de la famille a été récité puis une messe a été célébrée par cinq prêtres.

L’Icône est restée dans la basilique de Gijon toute la journée du 2 décembre. Au même moment, se poursuivait l’adoration à laquelle ont pris part un grand nombre de fidèles. La messe du soir à l’intention de la protection de la vie humaine, fut célébrée par cinq prêtres, 500 personnes y participaient.

Notre-Dame fut certainement touchée au moment où le meilleur ténor des Asturies, Joaquin Pixan, chanta en Son honneur «Douce Nuit » et « Ave Maria » de Schubert, et particulièrement quand pour son accueil, il Lui dédia ce chant traditionnel asturien à la gloire de Notre-Dame de Covadonga – Reine des Asturies.

Samedi matin, le 22 décembre, après les adieux officiels, Notre-Dame de Czestochowa regagna sa « Life Mobile » pour rejoindre le sanctuaire de Covadonga.